A A A

COMMUNE DE

La commune de Pommiers

… bien-vivre ensemble.

Identité

  • Nom : POMMIERS
  • Sobriquet : Gnocs
  • Population : 2311 habitants (INSEE 2012)
  • Superficie commune : 776 ha (source IGN)
  • Densité : environ 300 hab/km2
  • Superficie vignoble : 270 ha
  • Altitude : mini 169 m, maxi 357 m
  • Ruisseau : La Galoche
  • Jumelage officiel : Toirano en Italie (Ligurie)
  • Jumelage solidaire : Dzogbegan au Togo

Administration territoriale

  • Région : Auvergne-Rhône-Alpes
  • Département : Rhône
  • Canton : Anse
  • Intercommunalité : Communauté de Communes Beaujolais Pierres Dorées
En savoir plus

Pommiers est un village attractif, dynamique, respectueux des traditions tout en étant ouvert sur l’extérieur et l’avenir…

Riche d’artisans et commerçants de proximité,
Riche d’entreprises de renommée,
Riche de viticulteurs soucieux de leur terroir et de la qualité de leurs vins,
Riche d’un tissu associatif dense, témoin d’une véritable vie locale,
Riche de nombreuses manifestations conjuguant authenticité, convivialité…
… Jumelage, Agenda 21, Conscrits, Clubs de sports, Patrimoine, Jeunesse, Viticulture, Entreprendre, Chemins, Fleurissement, Ecrire, Chantier international, Bibliothèque, Beaujolais, Chambres d’hôtes, …


Histoire

Pommiers est un lieu de peuplement ancien avec la grotte de Saint-Trys qui était occupée par nos lointains ancêtres, au néolithique. Le site de Buisante fut occupé à l’époque solutréo-magdalénienne comme en attestent des silex taillés retrouvés. Le lieu-dit Bel Air a lui aussi connu une occupation préhistorique.

Consultez la page de l’associationPOMERIUM

En savoir plus
A Bel Air, sous le site actuel de Viadorée, on note la présence continue sur 4 siècles d’une occupation gallo romaine. Il s’agit d’une propriété agricole, peut-être l’annexe d’une villa romaine. Elle comprend près de 9000 m2 de bâtiments construits entre le 1er et le 4ème siècle. L’abandon du site est daté autour de la deuxième moitié du 5ème siècle.
Le village semble avoir glissé au pied de la colline de Buisante, point culminant à 357m, sans doute lieu d’origine de la villa Buisanta ou villa Pomerii, à l’époque gallo romaine. Sur ce site fut érigée la Chapelle de Buisante au 19ème siècle.
Pommiers dépendait sur le plan civil des Sieurs de Beaujeu. La pierre située à la croix de la Borne marquait la limite entre Beaujolais et Lyonnais. Sur le plan religieux, le village dépendait de l’abbaye de l’ile Barbe, une borne de “dimerie” marque encore aujourd’hui cette limite au nord de la commune.
Historiquement, le village était très petit, certains hameaux étaient plus importants que le bourg. Les domaines, propriétés d’échevins caladois ou lyonnais, ont façonné l’habitat.
Si la commune possède de nombreux lavoirs, calvaires, maisons de maîtres, le fleuron des édifices est sans doute l’église Saint Barthélemy, attestée par l’abbaye de l’Ile Barbe dès 1183, dont le chœur actuel a été reconstruit à partir de 1469.
Le sol est constitué essentiellement de pierres calcaires, c’est pourquoi aux 17ème et 18ème siècles, l’activité de carrières fut très importante. Pommiers peut d’ailleurs s’enorgueillir d’avoir fourni la matière pour la construction de nombreux édifices lyonnais et caladois.
L’évolution du nom du village : Pommiers viendrait de Pomerium (en latin la limite de la cité romaine) et non de Pomarium (qui signifie le verger) comme le prétendent certains auteurs. On trouve Pomerium en 1192, puis Pomers en 1178, ainsi qu’aux 13ème et 14ème siècles Pomiers, puis Pomyers et enfin Pommiers dans sa version actuelle au 16ème siècle.

Lieux et monuments

Eglise Saint Barthélémy : attestée par l’abbaye de l’Ile Barbe dès 1183, dont le chœur actuel a été reconstruit à partir de 1469.
Chapelle de Buisante : érigée au 19ème siècle, dominant la vallée de la Saône et offrant une vue imprenable sur les monts du Beaujolais et la chaîne des Alpes.
Patrimoine traditionnel : lavoirs, pressoirs anciens, murets, fours à chaux, croix…


Paysages – Fleurs – Beaujolais – Agenda 21

La commune de Pommiers est une porte qui s’ouvre sur le paysage beaujolais. Elle conjugue en outre fleurissement et Agenda 21.

Consultez la page de l’associationAGENDA 21

En savoir plus

La terre calcaire reste avant tout le terrain de prédilection du vignoble, qui avec ses 320 ha, est encore à l’heure actuelle la principale activité agricole, et donne ce vin charmeur qui ressemble au paysage.

Le Gamay, cépage principal apporte les saveurs de fruits rouges et se décline en rosé pendant les heures chaudes de l’été. Depuis plusieurs années le Chardonnay complète les produits du terroir avec un vin blanc très apprécié.

Le comité de fleurissement, constitué essentiellement de bénévoles, embellit le village de ses compositions florales, ce qui lui vaut chaque année ses trois fleurs au Concours des villes et villages fleuris.

Le label “Notre Village Terre d’Avenir” met en valeur la qualité du territoire par la mise en place d’actions en faveur du développement durable. Ce label “Notre Village Terre d’Avenir” a été renouvelé le 4 novembre 2014.

La charte « Zéro pesticide » a été signée le 9 mars 2015.


Vie associative

La vie associative et les traditions jouent un grand rôle dans l’ouverture du village : Pommiers compte de nombreuses associations artistiques et culturelles, ainsi que de nombreux clubs sportifs. Les habitants de tous âges se rencontrent périodiquement lors de fêtes traditionnelles, dont la plus connue reste la fête des conscrits.

Consultez la “LISTE des ASSOCIATIONS